Français

English

Logo









Le frelon asiatique ou le frelon à pattes jaunes

 

Vespa velutina nigrithorax est un frelon invasif que l'on trouve dans le Sud-ouest de la France depuis 2004. Cette espèce aurait été introduite accidentellement dans le Lot-et-Garonne avec l'importation de poteries en provenance de Chine. Elle s'est acclimatée sans problème comme le montre le grand nombre d'observations d'individus et de nids réalisé ces dernières années. En 2012, son aire de répartition couvrait une grande partie du territoire français (voir carte). On le trouve également dans d'autres pays européens: Belgique, Espagne, Portugal. Il est fort possible que d'autres pays européens aient aussi cette espèce de frelon, mais nous manquons encore d'observations pour le confirmer.

 

Carte française de répartition du frelon asiatique en 2012 (MNHN-INPN)

 

V. velutina est un frelon asiatique dont l'aire naturelle de répartition est l'Asie Centrale et l'Asie du Sud-Est.

 

Un frelon à la livrée sombre
Ce frelon est facilement reconnaissable en raison de sa livrée sombre. Le thorax est brun noir, les segments abdominaux sont bruns bordés d'une fine bande jaune et seul le quatrième segment est jaune orangé. Les pattes sont également brunes avec l'extrémité jaune. La tête noire présente une face jaune orangée.

V. velutina est donc très différent du frelon commun en France, Vespa crabro, qui lui a des couleurs rousses, noires et jaunes sur le corps et surtout dont l'abdomen jaune est rayé de noir. De plus, autre signe distinctif, le frelon asiatique est plus petit que le frelon européen.

 

Télécharger la fiche d'identification pour reconnaître le frelon asiatique :

> Lien

 

 

 

Ouvrières Vespa crabro (à gauche) et V. velutina (en haut à droite)

 

Des nids impressionnants
Le frelon asiatique construit des
nids sphériques à ovoïde (60 cm à 1 m de long pour 80 cm de diamètre). Les nids sont constitués, comme pour le frelon commun, de fragments d'écorces malaxés avec de la salive (comme du papier mâché). Les nids sont constitués de plusieurs galettes parallèles de cellules alvéolaires ouvertes vers le bas, le tout entouré d'une enveloppe constituée de feuilles striées de beige et de brun.

Voir aussi dans la rubrique "lutte".

 

Nid de V. velutina
Ouvrière en activité de construction sur la surface du nid

 

Des nids situés en haut des arbres
Les sites de nidification peuvent parfois êtres observés dans des bâtiments ouverts, des creux de murailles, mais souvent en hauteur dans des arbres.

Des observations en Gironde ont montré des densités de nids parfois élevées (10 nids sur 600 m par exemple).

 

Nid de V. velutina dans un arbre Nid de V. velutina sous une avancée de toit

Cycle biologique
Comme pour V. crabro, une colonie du frelon asiatique vit une seule année. Après l'été, les jeunes reines quittent la colonie, s'accouplent, hivernent dans des souches de bois morts ou d'autres infractuosités, puis les survivantes nidifient au printemps pour constituer, pour certaines, une nouvelle colonie. En hivers (janvier), les nids sont ainsi vides et donc sans danger.

 

 

Une proie de choix: les abeilles (vidéo)
V. velutina s'est installé et acclimat
é dans le Sud-ouest et il continue à étendre son aire de répartition dans les régions limitrophes. Il devrait envahir petit à petit les régions les plus chaudes de l'Europe, ce qui ne sera pas sans conséquences pour l'environnement. En effet, outre les fruits mûrs, il a comme sources de nourriture d'autres insectes, en l'occurrence les abeilles. En Inde, V. velutina est un important ravageur des ruchers; il peut décimer 20 à 30% d'une colonie d'abeilles. En 2006, certains apiculteurs du Sud-ouest de la France ont vu leurs ruches plus souvent attaquées par le frelon asiatique que l'européen (vidéo). Les ouvrières V. velutina sont en vol stationnaire à proximité d'une ruche et se précipitent individuellement sur les abeilles butineuses chargées de pollen revenant à la ruche. Le frelon capture sa proie, la tue par décapitation puis la dépèce pour l'emporter à son nid pour nourrir le couvain.

 

Attaque et capture d'une abeille par une ouvrière de V. velutina