Français

English

Logo









Le projet "FRELON" : étude et lutte ciblée contre une espèce invasive prédatrice des abeilles.

Ce projet est financé pour trois ans (2011-2014) par le Conseil Régional de la région Centre.

 

Le frelon asiatique, Vespa velutina nigrithorax, a été observé en Région Centre en août 2009. Depuis, il continue son expansion. On le trouve en Indre-et-Loire, dans le Loiret et dans l'Indre.

Son expansion pose de nombreux problèmes :

- environnementaux : le frelon est un prédateur d’autres insectes ; il pourrait ainsi diminuer la biodiversité,

- économique : les secteurs apicole (le frelon chasse les abeilles) et agricole (pollinisation par des insectes) sont concernés,

- de santé publique : des attaques ont été signalées sur des personnes.

 

Les buts du projet FRELON sont :

- acquérir des connaissances sur la biologie et l'écologie de cette espèce invasive. Nous travaillons sur la signature chimique du frelon, sur l'activité des ouvrières, la structure (architecture) des nids, les capacités de vol et de dispersion des individus, l'aire de prédation d'une colonie, la modélisation de l'expansion de cette espèce, etc,

- mettre au point des moyens de prévention et de lutte adaptés, à savoir un piège sélectif. Nous travaillons sur le design du piège pour le rendre plus sélectif et recherchons des phéromones spécifiques à l'espèce en vue de les utiliser comme appât (attractants). Le but est de produire un piège qui n'entraîne pas d'impact sur le reste de l'entomofaune.

Les données (scientifiques, piégeages) seront mises à disposition dans le but de protéger les ruchers, les personnes et de lutter contre cette espèce de frelon.

 

Questions abordées :

(1) Biologie et écologie du frelon asiatique :

- Plusieurs colonies peuvent-elles chasser sur un même site (rucher...) ?

- Quelle est la composition d'une colonie (répartition entre sexe et castes) ?

- Quel est l'impact écologique d'une colonie ?

- Quel sont les stratégies mises en place par une colonie vis-à-vis des conditions environnementales ?

- Quelle est l'architecture des nids en fonction de l'environnement ?

- Quelle est l'activité d'une colonie (nombre et durée des sorties des ouvrières, activité diurne, nocturne, etc.) ?

- Quelles sont les capacités de vols des individus et de dispersion des sexués ?

- Quelle est l'aire de prédation d'une colonie ?

- Comment modéliser l'expansion de l'espèce ?

- etc.

 

(2) Mise au point d'un piège sélectif :

- Comment rendre l'architecture du piège plus sélectif vis-à-vis de V. velutina ?

- Quels sont les composés émis par des ouvrières (phéromones) ?

- Peut-on utiliser ces composés volatils comme attractants dans la mise au point d'un piège sélectif ?

 

 

Nid de V. velutina après analyse aux rayons X

 

Techniques utilisées :

- Chromatographie en phase gazeuse couplée à un détecteur FID (GC-FID) ou spectromètre de masse (GC-MS).

- Technologie RFID.

- Tomographie à rayons X.

- Dissections sous binoculaires.

- Modélisations informatique.

- Etc.

 

Ouvrière V. velutina marquée, identifiée et suivie grâce au Tag fixé sur son thorax.

 

Membres du projet FRELON :

(1) Institut de Recherche sur la Biologie de l'Insecte (IRBI) UMR CNRS 7261 Université de Tours :

Deux équipes impliquées :

- Equipe ECEIS ("Ecologie Chimique et Evolutive des Insectes Sociaux") : E. Darrouzet (coordinateur du projet), AG Bagnères, J. Gévar, JL Mercier, JP Christides, S. Dupont.

- Equipe Ecologie Physique & Relations Multitrophiques : C. Suppo

(2) Unité de Recherche Zoologie Forestière, INRA Orléans : D. Sauvard, C. Robinet.

(3) CETU Innophyt : I. Arnaud, M. Cornillon.

(4) CHRU de Tours, centre de neuroradiologie : MA Lauvin, D. Herbreteau.

(4) ADAPIC

(5) GDSA de l'Indre et Loire

(6) Les deux syndicats apicoles de l'Indre et Loire : "Les amis des abeilles" et "l'apiculture tourangelle".

 

Collaborateurs hors région :

(1) Origine, Structure et Evolution de la Biodiversité, MNHN, UMR 7205 : C. Villemant, Q. Rome, F. Muller

(2) UMR 1065 SAVE (Santé et Agroécologie du Vignoble) : D. Thierry

(3) Centre d'Ecologie Fonctionnelle et Evolutive UMR 5175 : C. Grison.

 

Quelques personnes apportant leur aide au projet :

P. Robinet, C. Ceyral, D. Gergouil, R. Saunier, C. Poirier, F. Mazé, P. Genevoix.

Et bien d'autres... (un grand merci à tous !).